Dans cette lettre plutôt technique destinée à aider l'artiste hollandais Anton Van Rappard, Van Gogh explique longuement les différents procédés qu'il utilise pour faire ses lithographies. Il évoque aussi les divers types de plumes qu'il trouve sur le marché et lui indique le type d'encre qu'il préfère, avant d'illustrer ses choix à l'aide d'un croquis de femme : " L'année dernière, mon frère m'a offert deux morceaux de craie de montagne. Je m'en suis servi sans y attacher beaucoup d'importance, puis je n'y ai plus pensé. Je m'en suis servi hier pour un dessin des femmes et des enfants devant la fenêtre d'une gargote où l'on distribue de la soupe. Je dois vous dire que le résultat de cette expérience me plaît particulièrement. Voici quelques traits griffonnés au petit bonheur pour que vous puissiez vous rendre compte du ton de ce noir. Ne le trouvez-vous pas très chaud ? J'ai tout de suite écrit à mon frère, lui demandant de m'en procurer d'autres morceaux car j'ai l'intention de m'en servir régulièrement, en même temps que de craie lithographique. On dirait qu'il y a de l'âme et de la vie dans cette craie de montagne, qu'elle comprend ce qu'on attend d'elle, qu'elle y met du sien. Je voudrais la baptiser craie tsigane. "

Précédent
 
Liens externes : Album photo php mysql - Alexandre le Grand - Ephemeride - Antiquités du Louvre