> Ile de la Réunion > Biographie Paul Vergès

Paul Vergès est un homme politique français né le 5 mars 1925 à Oubone (Thaïlande), fils d'une institutrice vietnamienne et du docteur Raymond Vergès, alors consul de France en Thaïlande. Il passe sa jeunesse à La Réunion, depuis le retour de son père en 1931.

Il est le frère de l'avocat Jacques Vergès, dont il serait le jumeau, les deux enfants ayant les mêmes dates de naissance pour l'état civil. Il étudie avec lui au lycée Leconte de Lisle de Saint-Denis, où sont également scolarisés Raymond Barre et Auguste Legros.

Résistant dès 1942, il devient militant communiste et anticolonialiste. Lorsqu'Alexis de Villeneuve se fait tuer par balle en plein milieu de la foule amassée pour l'entendre à proximité de la cathédrale de Saint-Denis le 25 mai 1946, il est fortement soupçonné, condamné puis amnistié.

En 1956, il est élu à l'Assemblée nationale de la IVe République.

Il fonde le Parti communiste réunionnais en 1959 et reprend le journal Témoignages fondé par son père. Il devient maire du Port en 1971 et député européen en 1979. Il réussit tout ceci en étant interdit de radio et de télévision, comme son parti, jusqu'en 1981.

Il démissionne de son mandat de député en 1987 pour manifester son désaccord sur la loi de parité sociale [(31 décembre1986)] qui prive les Réunionnais de leur droit à l'égalité sociale. Réélu député en mars 1993, il laisse la direction du PCR à Élie Hoarau en 1993. Ce passage de relais ne marque pas la fin de sa carrière politique.

Paul Vergès est élu sénateur de l'île le 15 avril 1996. En septembre de la même année, il alerte l'opinion sur la nécessité de faire de l'étude des conséquences du réchauffement climatique, une priorité nationale. Le 19 septembre 2001, il fait voter, à l'unanimité des deux assemblées parlementaires, une loi reconnaissant cette priorité. Il est réélu sénateur le 23 septembre 2001. Il est par ailleurs élu président du Conseil régional de la Réunion en 1998 et réélu en avril 2004.

En 2002, il est nommé président de l'Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique en France métropolitaine et dans les départements et territoires d'outre-mer, l'ONERC. D'une façon générale, l'environnement devient une source de préoccupation importante de son action politique.

En juin 2004, il est finalement élu au Parlement européen pour la circonscription Outre-mer qui comprend Saint-Pierre et Miquelon, la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane, la Réunion, Mayotte, la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie française et Wallis-et-Futuna et qui comporte 3 sièges sur 732 au total. En 2005, il est remplacé par Gélita Hoarau au Sénat français pour ne pas demeurer en situation de cumul de mandats.

Père de Pierre Vergès, il a été très marqué par la mort accidentelle octobre 1988 de son autre fils Laurent, député et conseiller général.



guide de voyage sur l'Océan indien (l'ile de la réunion, Maurice, les Mascareignes, Madagascar)