alexandre le grand
Accueil :: Son enfance :: Ses conquêtes ( 1 / 2 / 3 / 4) :: Chronologie :: Multimédia :: Liens :: alexander the great

Philippe II Né à Pella, capitale de la Macédoine antique en 356 avant Jésus-Christ, Alexandre était le fils de Philippe II [à droite], roi de Macédoine, et d'Olympias, fille du roi des Molosses, en d'Épire. Comme tout roi il a été élevé par des précepteurs particuliers, et notamment Aristote, qui lui apprirent la philosophie, la politique et l’art de gouverner. Il appréciait beaucoup les livres d’Homère et dormait d’ailleurs avec une copie de l’Iliade sous son oreiller.
A cette époque, l'Asie mineure, avec des villes comme Ephèse, Milet, est dominée par les Perses et les cités grecques ont bien tenté quelques incursions au delà de la mer Egée, mais leurs divisions internes ont toujours permis aux Grands Rois de Perses d'en rester les maîtres.

   
Le cheval Bucéphale
Un jour, on présenta à Philippe un cheval qui était à vendre pour 13 talents. Ce dernier était rétif et fougueux et alors que Philippe s’apprêtait à s’en aller, Alexandre dit « Que cheval ils perdent, parce que, faute d’habileté et de courage, ils ne savent pas en tirer parti ! »Philippe lui rétorqua : « En blâmant comme tu le fais des gens plus âgés que toi, crois-tu donc en savoir plus qu’eux et être mieux capable de manier ce cheval ? ». « Certes », répondit Alexandre, … et il réussit à dompter le cheval Bucéphale.
Dès l’âge de seize ans, dépositaire du pouvoir et du sceau royal, Alexandre occupe la régence de son père lors de ses campagnes militaires. Et ce n’est que peu de temps après qu’il sera à la tête d’une armée pour mater un peuple thrace insoumis, les Maides.

Bucéphale
Au cours de l'été 336 av. J.-C., alors que l’on célèbre les noces de Cléopâtre, la sœur d’Alexandre, Philippe est assassiné par un jeune macédonien.

 
« La ligue de Corinthe » est un regroupement de Cités et d’Etats grecs créé en 338 av J.-C. par Philippe II qui poursuivait une politique panhellénique afin de lutter contre les Perses. Philippe fut désigné « Hêgemon », c’est-à-dire général en chef de l’armée commune.
Alexandre n’a que vingt ans lorsqu’il succède à son père et monte sur le trône. Il est alors confronté à des conspirateurs qui s’opposent à son avènement, mais très vite il rétablit la souveraineté macédonienne et se fait élire commandant de la « ligue de Corinthe » lors de l’assemblée des Etats en 336 av J.-C.

Un an plus tard, Alexandre doit intervenir dans les Balkans afin d’étouffer une révolte de quelques peuplades thraces et à son retour en Macédoine, il doit faire face à l’insurrection des Grecs à Thèbes qui dépose rapidement les armes. La ville est rasée à l’exception des temples, ses habitants réduits en esclavage.



Liens externes : Ile de la Réunion - Vincent Van Gogh - Ephemeride - Antiquités du Louvre